Nouveautés

Servisa et Indeco gagnent à Berlin et démolissent le siège de la Deutsche Post en un temps record

 12 mars 2021

En décembre, Servisa a conclu la démolition du siège de la Deutsche Post dans le centre de Berlin. L'opération était très complexe en termes d'aspects techniques et logistiques, puisqu'il s'agissait de travailler dans le petit centre de la capitale allemande.

Le temps imparti pour la démolition a rendu le travail particulièrement difficile, car il a mis à l'épreuve les compétences organisationnelles de l'entreprise. En fait, il s'agissait de démolir un bâtiment de trois étages, de travailler dans un espace très restreint et de limiter l'impact sur la zone voisine du site.

Du point de vue structurel, le bâtiment a été réalisé en béton à haute résistance (c'est-à-dire avec des valeurs de résistance à la compression uniaxiale supérieures à 45 MPa) et des armatures qui, dans les zones des fondations et des plinthes, atteignent des diamètres de 50 et 80 millimètres.

Le travail a été mené à bien grâce à l'utilisation d'un équipement Indeco qui a fait toute la différence en termes de productivité et de délais. En plus d'un brise-roche HP 5000, le plus productif actuellement disponible sur le marché dans sa catégorie, une coupeuse multifonctionnelle IMP 25 Combi a été utilisée sur le site et s'est avérée très efficace et adaptable aux différentes situations d'exploitation. Grâce à l'interchangeabilité des outils, en fonction des besoins, l'équipement peut en effet se transformer en briseur, pulvérisateur ou cisaille.

Le broyeur IRP 18 X a permis le reconditionnement volumétrique primaire de plus de 3000 mètres cubes de déchets produits lors de la démolition. Cet équipement s'est avéré particulièrement efficace, grâce aussi à sa géométrie, qui permet d'obtenir la plus petite variation possible de la force entre le moment initial (ouverture maximale) et le moment final (ouverture minimale), de manière à augmenter la constance et l'efficacité de l'action de broyage, en réduisant le temps de travail et les contraintes transmises à l'excavateur. Le broyeur IRP 18 X a également assuré une productivité remarquable car il dispose d'un système hydraulique équipé d'une « valve de régénération » qui permet à la mâchoire mobile de se fermer plus rapidement, de sorte que toute la force disponible n'est appliquée qu'au moment du concassage du matériau.

Une autre contribution décisive à la réalisation du chantier a été apportée par la pince multi grab IMG 2800 D qui, grâce à sa maniabilité et à la compatibilité de la selle avec d'autres produits Indeco, a assuré une précision maximale dans la manipulation des différents matériaux.

Indeco est le partenaire idéal de Servisa
Le groupe Servisa est la plus grande entreprise de démolition et de services environnementaux de la région de Berlin-Brandebourg. Malgré sa taille, depuis sa création en 1971, Servisa est restée aux mains de la famille du fondateur et représente l'une des réalités les plus importantes du secteur en Allemagne. Nous avons parlé avec le directeur général Sascha Hellwig, que nous avons rencontré dans le centre-ville, sur un chantier de construction où un bâtiment de 8 étages était en cours de démolition.

Comment Servisa a-t-elle vu le jour ?
« Nous avons commencé en tant qu'entreprise de démolition, mais aujourd'hui, nous nous occupons également du terrassement et de l'élimination des matériaux. Nous disposons également d'une licence qui nous autorise à mener toutes les activités de recyclage et nous pouvons également le faire pour le compte de tiers. Ces dernières années, nous avons étendu notre présence dans le secteur de la logistique, en offrant aux entreprises de construction tous les services dont elles ont besoin pour préparer le chantier ».

Comment pensez-vous que votre secteur évolue ?
« Je pense que dans notre secteur, il existe une concrète possibilité que les entreprises de démolition deviennent des sous-traitants des entreprises de recyclage. Cela pourrait se produire parce que le problème de l'acheminement des déchets vers les décharges devient de plus en plus stratégique. C'est pourquoi nous avons décidé de nous renforcer dans les deux directions. Par exemple, ici dans la région de Berlin, déverser un camion de déchets et transporter 800 000 tonnes, comme nous l'avons fait l'année dernière sont deux choses complètement différentes. À l'avenir, il ne s'agira probablement plus seulement de camions, mais aussi de trains, de barges fluviales et de navires. Dans ce secteur, il faut être très créatif et suivre l'évolution et l'interprétation des lois et règlements concernant les déchets et leur traitement. En effet, nous sommes souvent confrontés à des structures datant des années 1970 et 1980 qui contiennent des matériaux devant être traités de manière spécifique, comme l'amiante. C’est pourquoi posséder une pelleteuse avec un gros marteau ne suffit plus pour se présenter en tant qu’entreprise de démolition, aujourd'hui le concept est beaucoup plus large. L'important est d'avoir une vision de l'avenir pour être en mesure de suivre l'évolution du temps ; il m’arrive de penser que cet aspect n'est pas suffisamment pris en considération par les autres entreprises du secteur ».

Combien de machines avez-vous dans votre parc et pourquoi êtes-vous devenu un client d'Indeco ?
« Actuellement, notre parce est composé de 23 pelles excavatrices, 20 camions et 100 autres types de machines et d'équipements. Lorsque nous avons décidé d'acheter un nouvel équipement de démolition, nous avons regardé ce que le marché avait à offrir et nous avons écarté ce que nous ne voulions pas. Nous avons essayé Indeco et nous avons été convaincus. Entre autres, les techniciens d'Indeco et de Servisa se connaissaient déjà, ce qui n'est pas négligeable, car il est très important pour nous que nos employés entretiennent de bonnes relations avec leurs fournisseurs d'équipements. En plus de la qualité intrinsèque et de la productivité de l'équipement, nous avons beaucoup apprécié l'approche complète d'Indeco, c'est-à-dire le concept multi-tool car, justement, pour ce que je disais tout à l'heure, nous sommes de plus en plus obligés de trier les déchets sur le chantier. Après tout, c'est ainsi que cela doit se passer, et c'est mieux ainsi, car plus les matériaux sont séparés avant d'aller à la décharge, plus les opérations ultérieures seront rapides. Je dois dire que notre expérience avec Indeco a été jusqu'à présent très positive à tous points de vue ».

Berlin traverse une période de forte expansion de l'activité de construction, sur combien de chantiers travaillez-vous en ce moment ?
« Nous avons beaucoup de chantiers ouverts en ce moment. Ce sont tous de grands immeubles résidentiels pour des bureaux et des centres commerciaux. Ils sont situés pour la plupart dans le centre-ville, comme l'Alexander Platz où six gratte-ciel s'élèveront dans les prochaines années. C'est précisément dans cette zone de la ville que notre intervention consiste à démolir et à préparer le site pour la construction ultérieure, ce qui signifie également enlever les fondations et résoudre tous les aspects logistiques. Une autre zone de développement importante se trouve dans l’East Side Gallery, près du vieux mur, une zone touristique où nous avons deux chantiers. En raison de l'énorme demande à Berlin, nous nous concentrons sur la ville, mais dans le passé, nous avons travaillé dans toute l'Allemagne, des Alpes bavaroises aux villes les plus importantes ».

Combien de personnes sont employées ?
« Nous avons environ 150 personnes, mais avant la pandémie de Covid-19, nous étions proches de 200. Heureusement, nous avons un bon système de relations dans la région de Berlin, et nous avons réussi à recruter de la main-d'œuvre de l'ex-Allemagne de l'Est et de l'Europe du Sud-Est, plus disposée à effectuer un travail exigeant, même d'un point de vue physique, comme c'est le cas sur un chantier de démolition. Il est plus difficile de trouver du personnel capable de gérer les différentes phases du travail, car la concurrence pour trouver des personnalités techniques qualifiées est très forte entre les différentes entreprises du secteur ».

Comment formez-vous le personnel ?
« Au-delà des aspects techniques, nous voulons que nos employés fassent partie du Groupe Servisa à tous les effets ; nous avons également besoin de personnel capable de faire face à différents aspects et donc disposé à faire évoluer ses compétences professionnelles. Nous comptons beaucoup sur les jeunes parce qu'ils ont un haut niveau de motivation et il est donc important que, hormis les objectifs établis, ces jeunes aient un certain degré d'autonomie, c'est-à-dire qu'ils contribuent au travail de manière active, formant une organisation moins rigide et plus efficace dans laquelle ils peuvent se reconnaître et donner le meilleur d'eux-mêmes avec une contribution concrète au travail de tous. Notre travail est lourd, l'enthousiasme est un aspect qu'il faut toujours garder à l'esprit afin d'améliorer la productivité et de réussir à créer un véritable lien avec l'entreprise ».


Pensez-vous que dans le contexte général du développement de vos activités, la collaboration avec Indeco puisse se poursuivre ?
« Si nous voulons évoluer dans le sens que je disais, nous devons élire un ou deux partenaires pour les machines et les équipements qui nous suivront du point de vue des produits et de l’assistance. Le secteur évolue ; nous nous sommes rendu compte qu'Indeco va dans cette direction et je suis convaincu qu'un partenariat entre nous serait gagnant à tous points de vue ».